Le sirop d'érable fait partie de ma vie!  Mon père a été acériculteur pendant plus de 20 ans et je me questionnais à savoir s'il y avait des entreprises agricoles sur les réseaux sociaux.


J'ai donc décidé de réaliser un projet pilote d’accompagnement pour promouvoir les entreprises agricoles et acéricoles sur les réseaux sociaux Pinterest et Instagram. J'ai demandé à deux entreprises si elles voulaient bien y participer. Une de celles-ci est dans le domaine acéricole. Je tenais à avoir une entreprise agricole car je constate que peu d’entreprise de ce genre y ont une présence sur ces plateformes.  En effectuant des recherches sur LinkedIn, j'ai trouvé Natacha, la seule entreprise acéricole présente sur ce réseau. Par la suite, j’ai effectué plusieurs autres recherches pour trouver des entreprises agricoles et je n’y ai presque rien trouvé! 


Nous avons commencé par mettre en place une stratégie sur les réseaux Pinterest et Instagram. Ce fut une expérience très enrichissante et je me suis vite rendu compte que TRÈS TRÈS peu d’agriculteurs ont une présence sur les réseaux sociaux. Surtout dans le domaine acéricole!  Comme la plupart des propriétaires sont plus âgés, du moins ce que je crois, je me suis dit que c'était possiblement la raison pour laquelle ils étaient moins présents.  Ils vont directement vendre leurs barils de sirop à la fédération et le tour est joué!  Avez-vous remarqué qu'on entend parler du sirop d’érable presque qu'exclusivement pendant le temps des sucres, alors que les familles moyennes en consomment tout au long de l'année?  Mon objectif était de mettre en place une structure afin que ces entreprises utilisent les réseaux sociaux pour se promouvoir à longueur d'année, exactement comme les autres entreprises le font. 


Suite à mes recherches, j'ai constaté que plusieurs entreprises agricoles utilisent Twitter. Surtout des producteurs laitiers.  Pourquoi donc ces entreprises qui pourraient augmenter leur visibilité auprès des consommateurs ne le font pas? Voici quelques réponses non scientifiques et basées sur mon expérience personnelle :

  • Le manque de connaissances | La majorité des entreprises ont peur des réseaux sociaux et ne savent pas comment les utiliser c'est donc la même chose pour les agriculteurs.
  • L’âge des propriétaires | C’est à mon avis le plus grand défi. 
  • Le domaine d’affaires | Ces entreprises n’ont jamais eu à se promouvoir directement comme les autres types d’entreprises, ce n’est donc pas une priorité pour eux.

J’ai également découvert qu’il y a des mouvements comme Agriculture Plus que Jamais. Cependant, lorsque je regarde leur compte Instagram, il y a beaucoup de photos pour vendre leurs chandails avec des effigies d’agriculture.  Ils ne promouvoient pas directement l'agriculture mais bien des produits dérivés... 


Je comprends parfaitement que les producteurs laitiers qui ont des quotas et qui vendent toute leur production à la fédération, ne mettent pas l'emphase sur les réseaux sociaux.  Par contre, pour tous les autres qui vendent directement aux consommateurs, les réseaux sociaux sont une façon formidable de se faire connaître. On voit énormément d'entreprises agricoles qui s’automatisent, alors pourquoi ne pas les faire rayonner sur ces plateformes? Une entreprise agricole qui utilise les réseaux sociaux permet de :

  • Faire connaître ses produits;
  • Contribuer à faire connaître les régions ;
  • Contribuer à promouvoir le tourisme alimentaire.

Toutes ces raisons sont bonnes pour s'y mettre non? 



2 Comments