Comme je l’expliquais dans l’un de mes articles précédents, il est désormais essentiel pour la majorité des organisations d’être présentes sur les médias sociaux. Un bon site web est habituellement tout aussi nécessaire. Il est toutefois de plus en plus fréquent d’utiliser son site web non seulement comme moyen de communication et comme plateforme publicitaire, mais aussi comme boutique virtuelle. De plus, certaines entreprises se tournent peu à peu vers des modèles d’affaires résolument axés sur le web, alors que d’autres n’ont pas même de locaux qui leur soient propres.

Il est donc tout à fait justifié de se demander si les approches entrepreneuriales classiques s’appliquent à ces nouvelles réalités. Heureusement, si les méthodes à employer diffèrent, leurs fondements demeurent les mêmes.

Comme les organisations ayant pignon sur rue, celles faisant affaire en ligne doivent identifier un segment de marché pour lequel elles peuvent créer de la valeur. On pourrait croire qu’avec la quantité de personnes qu’il nous est possible de joindre par le web, il serait avantageux d’être moins sélectifs, mais il en est tout autrement. En effet, l’environnement virtuel d’internet réduit considérablement l’impact des avantages compétitifs que procurent traditionnellement la situation géographique ou le budget publicitaire. Ainsi, vu la multiplication de l’offre, il est essentiel de se spécialiser pour pouvoir formuler une proposition suffisamment différentiée qui saura attirer l’œil de potentiels clients et d’optimiser l’adéquation entre le besoin identifié et notre solution.

Il faut bien sûr aussi s’assurer que l’environnement virtuel créé soit bien adapté à notre clientèle. Il n’est désormais plus suffisant de présenter des pages informatives; il faut penser à l’ergonomie de la navigation, à l’image projetée, au cheminement du client sur notre site, etc. Il faut donc non seulement créer un espace virtuel dans lequel les clients visés seront confortables, mais chercher à créer une expérience unique qui accroitra nos chances de conversion.

Il importe de plus de vous assurer qu’on puisse vous trouver facilement, faute de quoi la qualité de votre offre importe peu. Pour améliorer votre positionnement dans les engins de recherche, un professionnel devra évaluer le degré de conformité de votre site aux meilleures pratiques en matière de référencement, puis apporter les ajustements nécessaires. De même, votre succès dépend en grande partie de la visibilité que vous arriverez à bâtir, notamment grâce à des réseaux d’affiliés, à la création de contenu pertinent, à la présence de liens externes et à des campagnes publicitaires ciblées. Chaque organisation étant unique, une personne compétente en la matière pourra élaborer une stratégie adaptée à la votre.  

Il faudra enfin être d’autant plus attentifs à nos relations publiques que nos faits et dires sont enregistrés et soumis au jugement du public. Un excellent service à la clientèle a toujours été l’une des clés de la réussite pour les petites entreprises, mais le web en fait un incontournable.  En effet, chaque situation nécessitant une intervention personnalisée devient en ligne une chance de vous démarquer et de faire de votre nom un gage de qualité. Inversement, un service médiocre peut entacher votre réputation pour les années à venir, ou même provoquer un désastre médiatique capable de vous pousser à la faillite. 

Alexandre Chamberland Labbé est un blogueur, formateur, gestionnaire et expert-conseil en entrepreneuriat

Comment